Régionales 2021

L’Alliance Pour une Réunion Ecologique et Solidaire a envoyé une lettre ouverte à l’ensemble des candidats aux régionales pour connaître leur positionnement sur 9 thématiques.

Après avoir reçu certaines réponses, nous publions ci-dessous une analyse résumée de la qualité des différents projets présentés.

Les sérieux : Jean-Pierre Marchau et Huguette Bello

Tous deux nous ont répondu et livré une analyse détaillée de leurs projets.

Ils partagent tous deux des ambitions communes : l’autonomie énergétique et alimentaire de La Réunion. Ils prônent la défense de la production locale, la mise en place de dispositifs permettant la sauvegarde de la biodiversité, la lutte contre l’illettrisme, la création d’emplois par la transition écologique .. 

Ils se distinguent sur leur vision de l’agriculture. Pour Jean-Pierre Marchau il faut sortir du modèle de la canne à sucre, tandis qu’Huguette Bello défend le soutien à la filière tout en diversifiant le modèle.

Ils se positionnent clairement pour une agriculture sans pesticides. 

Ils ont des mesures précises tant sur la lutte contre l’illettrisme que sur la défense de l’identité réunionnaise. 

Les inspirés : Olivier Hoarau et Ericka Bareigts

Tous les 2 nous ont livré une réponse détaillée. Ils défendent des projets porteurs d’emploi et valorisent la production locale.

Nous sommes interloqués de constater deux contradictions dans la réponse de madame Bareigts : d’une part dans son programme le terme “écologie” n’apparaît à aucune reprise. D’autre part une de ses colistières est l’ancienne présidente des Jeunes Agriculteurs et défendait, il y a peu, l’utilisation du glyphosate. Voici la phrase employée dans leur réponse à propos de l’utilisation des pesticides : “Nous proposons d’être aux côtés de nos exploitants agricoles pour les aider à remplacer progressivement l’usage des pesticides par des techniques naturelles, sans mettre en péril la santé économique des exploitations”.

Olivier Hoarau est exhaustif dans la présentation de ces mesures mais ne livre pas ou peu de moyens de les financer ou de détail dans l’application de ces objectifs. On constate très souvent des intentions louables mais qui se cantonnent un peu trop souvent à des voeux pieux.

Les disqualifiés : Didier Robert, Jean-Yves Payet, Corinne de Flore, Philippe Cadet, Patrick Lebreton et Vanessa Miranville

Nous n’avons reçu aucune réponse de leur part. 

Pour Monsieur Payet, madame de Flore, monsieur Cadet, monsieur Lebreton et madame Miranville nous ne saurions interpréter leur programme.

Nous regrettons qu’ils aient, malgré de multiples relances, refusé de nous livrer une réponse. 

En revanche, pour le président sortant, entre : importation de biomasse des Etats Unis, NRL inachevée, tram-train abandonnée, force est de constater que la vision écologique de l’actuel président de Région est inexistante. 

Vous trouverez ci-dessous la lettre-ouverte envoyée aux candidats.

L’Alliance Pour une Réunion Ecologique et Solidaire interpelle les candidats aux Régionales 2021 : “Quelle vision d’avenir pour La Réunion ?”

Vous trouverez ci-dessous, la lettre adressée à l’ensemble des candidats. Nous publierons prochainement leurs réponses ainsi qu’une analyse détaillée et des propositions concrètes concernant l’ensemble de ces enjeux.

Lettre ouverte aux candidats aux élections régionales 2021 à La Réunion.

Madame, Monsieur,

Vous avez décidé de vous porter candidat.e aux élections régionales 2021 à La Réunion. Comme vous le savez, cette élection est d’une importance capitale pour l’avenir de notre île.

En effet, l’instance régionale possède des prérogatives déterminantes pour conduire et orienter le futur de notre territoire.

Emploi, environnement, logement, éducation, transports, tourisme, économie, agriculture, relations internationales, sont autant de domaines pour lesquels les décisions politiques que vous allez prendre transformeront le futur de La Réunion.

Nous, acteurs associatifs, impliqués pour la construction d’une île écologique et solidaire vous interpellons pour savoir quelles sont vos visions d’avenir et de long terme pour notre territoire.

Nous vous soumettons les 9 ensembles de questions ci-dessous pour évaluer au mieux les orientations politiques de votre programme.

Notre démarche se veut publique, transparente et comme un outil pour permettre aux électeurs et électrices de se faire un choix éclairé dans le cadre de cet exercice démocratique capital.

Nous repartons des constats dressés par le conseil économique social et environnemental pour les outre-mer à l’horizon 2030 ainsi que le plan de relance mis en place par l’Etat à la suite de la crise de la Covid-19, dont voici les objectifs clairement définis et affirmés : zéro carbone, zéro déchets, zéro vulnérabilité, zéro polluant agricole, cela d’ici à 2030. 

Nous vous interrogeons ici sur votre capacité à mettre en œuvre ces objectifs d’ici à 2030. Nous espérons et attendons des réponses claires, chiffrées et en phase avec la réalité du territoire et les enjeux de demain.  

Alimentation : Comment mettre en œuvre une stratégie pour une alimentation sans intrants chimiques, locale et accessible à toutes et tous au juste prix ?

Énergie : Comment comptez-vous œuvrer pour que l’île construise une stratégie énergétique autonome et indépendante des énergies fossiles ? 

Transports : Comment comptez-vous œuvrer au développement d’un système de transports décarbonés et accessibles à toutes et tous ?

Logement : Comment comptez-vous promouvoir le soutien à l’accès au logement et à l’amélioration des habitats insalubres. 

Emploi : Comment comptez-vous permettre à l’ensemble des réunionnais.es d’avoir accès à un emploi digne et pérenne ? 

Education : Comment comptez-vous œuvrer à lutter contre l’illettrisme et le décrochage scolaire ?

Environnement : Quelle stratégie comptez-vous mettre en œuvre pour préserver la biodiversité, valoriser l’environnement réunionnais et traiter de façon écologique la production de déchets locale ? 

Agriculture : Quel modèle agricole souhaitez-vous promouvoir ? Et comment le rendre indépendant des intrants chimiques ?

Histoire et culture : De quelle façon comptez-vous défendre et valoriser le patrimoine créole ?

Comptant sincèrement sur votre réponse, nous nous tenons à votre disposition pour vous rencontrer ou échanger sur ces sujets déterminants pour le futur de notre île. 

L’Alliance Pour une Réunion Écologique et Solidaire.